Solutions

La solutionGlass’in®

La solution Glass’in®, dédié à la traçabilité des emballages verre, sécurise vos unités de production par un procédé de marquage invisible à l’œil nu et relisible facilement sur chaine de production.

Consulting

Athéor propose aux entreprises de les accompagner dans l’élaboration et la mise en place de véritables stratégies de traçabilité unitaire pour un suivi de production ou technique d’identification et d’authentification.

L’équipe d’Athéor a participé à de nombreux projets de traçabilité, ce qui lui confère une certaine expertise.

Athéor propose un large panel de prestations depuis les étapes de définition des projets jusqu’à la mise en œuvre des solutions, la formation des utilisateurs et la maintenance de leurs systèmes.

Athéor possède aussi des compétences en mécanique qui permet de réfléchir en amont à la meilleure installation possible.

Athéor associe les compétences métier nécessaires à la compréhension de vos besoins et la connaissance des produits indispensables au succès de votre projet.

Atheor fait bénéficier ses clients de son expertise dans la traçabilité et la sécurité des produits sur les zones à risque, en installant sur site le process.

Toutes les solutions sont déployées pour développer un procédé sur mesure applicable sur machine linéaire ou en rotation.

Athéor par son expertise en chimie peut réaliser des encres sol-gel sur mesure, adapté à vos besoins.

La contrefaçon

D’après le Centre National Anti-Contrefaçon, la définition juridique de la contrefaçon est la suivante : « La contrefaçon consiste en l’imitation, l’utilisation, et la reproduction totale ou partielle d’une marque, un dessin, un modèle, d’un brevet, d’un logiciel, d’un droit d’auteur, ou d’une obtention végétale sans l’autorisation de son titulaire. » Concernant le secteur pharmaceutique, on notera que le terme « contrefait » est utilisé de manière synonyme au terme « falsifié ».

L’ANSM (autorité nationale de santé et du médicament) englobe trois types de produits, les produits contrefaits, imitation d’un médicament non autorisé, les produits falsifiés qui répondent à la définition de médicament de par sa composition ou par sa présentation mais qui ne possèdent pas l’appellation « médicament ».

Le dernier type de produit classé comme contrefaçon par l’ANSM est une spécialité pharmaceutique. Il peut s’agir d’un princeps ou d’un générique mais qui n’a pas été soumis à l’évaluation des autorités sanitaires et est vendu hors du circuit habituel et autorisé. Ce type de produit concerne les contrefaçons misent en vente via les sites web.

Le secteur pharmaceutique est également en recherche de solutions. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la situation est alarmante, près de 10% des médicaments disponibles sur le marché mondial sont contrefaits.

La traçabilité

La traçabilité permet d’apporter des réponses aux 4 fonctions : identifier, authentifier, localiser, sécuriser.
L’importance donnée à chacune de ces dernières va guider les choix technologiques et les choix d’architectures.

D’après la norme ISO 8402, la traçabilité est définie comme l’aptitude à retrouver l’historique ou la localisation d’un article ou d’une activité […] au moyen d’une identification enregistrée. Il s’agit de pouvoir localiser un objet ou composant à tout moment du processus de production ou de distribution, et de pouvoir a posteriori reconstruire le parcours de chaque objet.

N’oublions pas que la traçabilité est aussi un moyen de lutte contre la contrefaçon, la fraude, la falsification, le détournement de réseaux commerciaux que l’on appelle marchés parallèles.

La France en est la principale victime, des pays européens comme l’Allemagne ou l’Angleterre rachètent des lots importants de médicaments sur les plates formes françaises pour les revendre plus cher sur leur marché.

Ces pratiques déstabilisent et créent des pénuries de produits. Le marché de la traçabilité est en pleine expansion avec une évolution annuelle de +15% depuis les 4 dernières années et ceci semble se confirmer, voire s’accroître dans les années à venir selon les principaux analystes. Un médicament doit être sûr, de qualité et efficace durant tout son cycle de vie jusqu’à la dernière étape : la prise par le patient.

C’est dans cet objectif final de protection du patient que les industries pharmaceutiques s’assurent de produire et de mettre sur le marché des médicaments sûrs et de qualité.

Pour cela, elles mettent en place un système de gestion des risques requis par le référentiel principal de l’industrie pharmaceutique : les BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication).

La contamination croisée est la contamination d’un produit par un autre. Ce risque important peut altérer la qualité d’un médicament et doit donc être correctement géré. Il est d’autant plus important qu’il peut arriver à toutes les étapes de fabrication d’un médicament. La maîtrise du risque de contamination croisée est donc un enjeu majeur pour les industries pharmaceutiques.

Une traçabilité unitaire est indispensable pour permettre d’identifier le ou les produits non conformes au BPF. Une traçabilité par Lot obligera l’industriel à détruire un ou plusieurs lots complets alors que quelques produits sont non conformes. La perte financière peut donc être très dommageable.

Athéor est un spécialiste en solutions d’authentification et de traçabilité unitaire grâce à une technique innovante de marquage sur verre.

Coordonnées

Athéor S.A.S
41 rue Yves Montand

34080 Montpellier
France

Tél. : 04 48 79 07 59

Mail : info(@)atheor(.)com

Nous contacter

Athéor S.A.S

41 Rue Yves Montand
34080 Montpellier
France